Les vins des coteaux alpins \ Cépages

Les vins des coteaux alpins \ Cépages
Filtrer par type de raisin :

Tous

Blanc

Rouge

Rosé

Gris

Noir

Filtrer par IGP :

Les vins des coteaux alpins

Aligoté

Cépage très certainement originaire de Bourgogne. Des analyses génétiques ont montré qu'il est le résultat d'un croisement entre le gouais blanc et le pinot. L'aligoté fait partie de l'encépagement des appellations Bourgogne-Aligoté, Bouzeron, Beaujolais-Villages, Bourgogne ordinaire, Bourgogne Grand ordinaire, Crémant de Bourgogne, Bugey,… Il donne un vin vif, nerveux, plus ou moins aromatique et présente quelquefois une typicité particulière. A boire rapidement dans la plupart des cas. Arômes d'acacia, citron, noisette, pêche blanche, pomme verte, raisin, vanille,...

Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (2)
Aligoté

Altesse

Cépage autochtone de la Savoie mais cultivé aussi dans l'Ain et l'Isère, il est également appelé Roussette. Des études ampélographiques lui donnent un cousinage avec le viognier, la marsanne la roussane, ou encore la syrah et la mondeuse. L'Altesse fait partie de l'encépagement des appellations Bugey, Roussette de Savoie, Roussette du Bugey, Seyssel et Vin de Savoie. C'est sur les coteaux de Jongieux, en Savoie, que l'appellation Marestel lui confère son expression aromatique la plus aboutie. Seul ou associé à d'autres cépages (chardonnay, mondeuse blanche), il donne deux types de vin : soit en blanc sec, généreux, corsé, aromatique, élégant et apte au vieillissement, soit en blanc doux, pétillant ou effervescent.

Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (5)
Altesse

Arvine

Très présent dans le Valais suisse, on le rencontre aussi dans le Val d'Aoste en Italie. C'est un cépage noble également cultivé autrefois en Savoie. A ne pas confondre avec le sylvaner appelé quelquefois grande arvine sans aucun lien de parenté. D'après des analyses génétiques publiées en Suisse, l'Arvine serait très proche du chasselas. Elle est également parente avec la grosse arvine, très peu cultivée aujourd'hui. L'arvine donne un vin racé, corsé, viril, très typé, élégant, complexe et dans la plupart des cas très équilibré, avec presque toujours une note finale saline. Sec, il se boit plutôt jeune ; doux ou liquoreux, il a un potentiel de garde de plusieurs années. Arômes d'agrumes (citron, pamplemousse...), ananas, notes de champignons, coing, épices, fruits de la passion, fruits jaunes à noyaux, glycine en fleur, mangue, miel, rhubarbe,…
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (2)
Arvine

Auxerrois

Cépage lorrain, cultivé en Moselle avant 1914, il est multiplié après 1950 dans le vignoble alsacien par la station de recherches viticoles et oenologiques de Colmar - haut Rhin. D'après des analyses génétiques, il est issu du croisement entre le gouais blanc et le pinot. Il fait partie de l'encépagement des appellations Alsace, Côtes de Toul, Moselle,… L'auxerrois donne un vin assez fin, légèrement aromatique, manquant quelquefois d'acidité. Il est souvent vinifié avec le pinot blanc auquel il apporte son caractère fruité. Arômes de coing, fruits exotiques, épices, fleurs blanches, miel, notes grillées, pamplemousse, pomme.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Auxerrois

Bia

Ancien cépage de la Vallée de l'Isère et du Rhône, il existe en blanc et en noir (nommé alors bia gris du fait de l'aspect noir mat de ses grappes). Dans la région de Saint-Marcellin (Isère) le Bia blanc était souvent associé au maclon, à la jacquier et à la marsanne. Aujourd'hui, le bai n'est plus présent que dans quelques vignobles qui l'ont sauvés d'une disparition quasiment certaine. Le bia blanc donne un vin agréable et parfumé, avec des accents proches du sauvignon.

Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (1)
Bia

Cabernet franc

C'est le cépage le plus ancien cultivé en Gironde (1er siècle après J.C.). Il a probablement été choisi ou sélectionné empiriquement dans du matériel végétal originaire du versant nord des Pyrénées (Navarre espagnole ou Guipuzkoa) zone du très ancien vignoble de Txakoli. A noter que deux autres cépages lui ressemblent beaucoup à savoir le morenoa et le txakoli noir, ce dernier partageant avec le cabernet franc et le gros cabernet le même synonyme (h)ondarrabi beltza. Le cabernet franc fait traditionnellement partie de l'encépagement des appellations Médoc, Graves, Saint-Emilion, Bergerac, Pécharmant, Côtes de Duras, Buzet, Madiran, Irouléguy, Béarn, Côtes du Marmandais, Côtes du Brulhois, Bourgueil, Saint Nicolas de Bourgueil, Chinon, Saumur, Saumur-Champigny, Touraine, Coteaux du Loir, Anjou, Rosé de Loire, Rosé d'Anjou, Cabernet d'Anjou, Cabernet de Saumur, Orléans-Cléry, Cheverny, Coteaux du Vendômois, Coteaux d'Ancenis, Vins du Thouarsais, Haut Poitou, Malepère, Cabardès, Limoux ... et Vins de Pays. Il donne un vin de qualité, très structuré, parfumé, moins coloré que celui obtenu avec du cabernet-sauvignon et moins riche en tanins, permettant ainsi un vieillissement plus rapide. Arômes de cacao, cassis (quelquefois mêlés à des notes végétales de bois de ronce), coing, épices, feuille de lierre, fougère, fraise, framboise, fruits très mûrs, notes mentholées, poivre sec, poivron vert, sous bois, tabac, violette.
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (1)
Cabernet franc

Cabernet-Sauvignon

Cépage très cultivé en Gironde d'où il serait originaire. Il est issu du croisement entre le cabernet franc et le sauvignon blanc. Il fait partie de l'encépagement des appellations Médoc, Graves, Saint-Emilion, Bergerac, Pécharmant, Côtes de Duras, Buzet, Côtes de Provence, Les Baux de Provence, Coteaux d'Aix-en-Provence,… Le cabernet sauvignon apporte très souvent une structure tannique très intéressante accompagnée d'une couleur soutenue, apte généralement au vieillissement et à l'élevage dans le bois. Vinifié seul, il manque quelquefois de gras et de rondeur. Arômes de cassis mûr, feuille de cassis, chocolat noir, épices douces, fougère, fumée, griotte, mûre, poivron vert, prune, réglisse, sous-bois, tabac, truffes, vanille, violette.
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (1)
Cabernet-Sauvignon

Cardinal

C'est une variété obtenue en 1939 aux Etats-Unis (Californie) par Elmer Snyder et Frank Harmon. Ce n'est qu'en 1946 qu'elle fut introduite en France. Après avoir longtemps pensé que ce cépage trouvait sa parenté du côté d'une mutation de l'ahmeur bou a(h)meur (cépage d'Afrique du nord), de récentes analyses génétiques indiquent que le cardinal serait plutôt issu du croisement entre la reine de vignes et l'Alphonse Lavallée. Le cardinal est consommé en raisin de table. Avec le prima, il est l'une des premières variétés noires arrivant sur les marchés. A noter ses bonnes aptitude à la conservation et au transport.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Cardinal

Carignan

Cépage d'origine espagnole, plus précisément de la région aragonaise. Le carignan fait partie de l'encépagement des appellations Côtes du Rhône, Languedoc, Corbières, Minervois, Côtes du Roussillon, Côtes de Provence, Coteaux d'Aix-en-Provence, Les Baux de Provence,… Avec de gros rendements, le carignan donne un vin peu alcoolique, sans caractères affirmés, souvent acide. Lorsqu'il est issu de coteaux et qu'il produit peu, il donne un vin bien coloré, charpenté, puissant, généreux, un peu astringent avec un brin d'amertume et demandant dans tous les cas à vieillir. Si vous avez la chance de trouver un vin 100% carignan, vous prendrez soin d'ouvrir la bouteille une heure ou deux avant de servir, de préférence à une température de 15°, ceci afin qu'il puisse libérer toutes ses qualités aromatiques. Arômes de banane, notes herbacées, et minérales.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Carignan

Carmenère

Très anciennement cultivé dans le bordelais d'où il est originaire (plus précisément du Médoc), il serait issu du croisement intraspécifique entre le gros cabernet et le cabernet franc, selon des études génétiques réalisées à Montpellier (Hérault). Quasiment inconnu dans les autres régions viticoles françaises à part de rares exceptions, on le rencontre aujourd'hui en Bulgarie, à Malte, en Italie… et au Chili où il représente près de 10% des cépages noirs cultivés. Il fait partie de l'encépagement des appellations Bordeaux, Crémant de Bordeaux, Graves de Vayres, Haut Médoc, Margaux, Médoc, Moulis, Pauillac, Pessac-Léognan, Premières Côtes de Bordeaux, Saint-Emilion, Saint-Emilion Grand cru, Saint-Estèphe, Saint-Julien. Le carménère donne un vin très coloré aux reflets violacés, assez riche, tannique avec parfois un peu d'amertume, manquant quelquefois d'acidité mais possédant très souvent une grande persistance aromatique. Les vins jeunes se caractérisent par leur goût herbacé. Arômes de betterave, café, épices douces, fraise mûre, framboise, mûre, fumé, réglisse,…
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Carmenère

César

C'est un cépage très ancien connu essentiellement dans le département de l'Yonne. On ne connait pas toutefois sa véritable région d'origine même si son nom rappelle bien sûr l'époque romaine. Des analyses génétiques confirment qu'i est issu d'un croisement naturel entre le pinot noir et l'argant. Le césar fait partie de l'encépagement des appellations Bourgogne-Coulanges, Bourgogne-Chitry, Bourgogne-Epineuil, Bourgogne-Côtes d'Auxerre, Bourgogne mousseux, Coteaux bourguignons, Irancy,… Il donne un vin dur, coloré, riche en tanins et apte au vieillissement, avec des arômes de cerise, fruits rouges,…
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
César

Chardonnay

Très présent en Champagne et en Bourgogne, il est à Chablis l'unique cépage cultivé. Différentes analyses génétiques ont montré qu'il est le résultat d'un croisement entre le gouais blanc et le pinot. Le chardonnay fait partie de l'encépagement de pratiquement toutes les appellations blanches de la Bourgogne, des appellations Champagne, Saumur, Orléans, Touraine, Vins du haut Poitou, Vins du Thouarsais, Bugey et Vin de Savoie. Il est également très représenté dans les pays dits du "nouveau monde". Avec un rendement raisonnable, il donne un vin d'une grande finesse, bien équilibré, puissant, ample et possédant un fort potentiel aromatique. Le Chardonnay se prête bien également à l'élevage et à la fermentation en barriques. Dans le Midi de la France, il devra être vendangé assez tôt pour obtenir un produit de grande qualité et l'on surveillera tout particulièrement l'équilibre degré/acidité. Le chardonnay étant un cépage très révélateur du sol et adapté aux climats aussi bien frais que chauds, il développera des arômes très différents en fonction des endroits où il est cultivé et la manière dont il est élevé. La liste suivante en est la preuve : Arômes d'acacia, amande, amande grillée, amande verte, ambre, aubépine, banane, beurre frais, brioche, cannelle, cassis, cerise, champignon, chèvrefeuille, cire, citron, cuir, coing, épices, feuille de cassis, fleur d'oranger, foin fraîchement coupé, fougère, fruits secs, herbe fraîche, lilas, lys, mangue, marron glacé, menthe verte, mie de pain, miel, mousseron, mûre, noisette, noisette grillée, notes beurrées, noyau de pêche, orange confite, ortie blanche, pain beurré, pain grillé, pamplemousse, papaye, pâte d'amande, pêche blanche, pétale de rose, pierre à fusil, poire, poivre, pomme, réglisse, silex, sous bois, sureau, tabac blond, tilleul, toast, truffe, vanille, verveine, violette,…
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (15)
Chardonnay

Chasan

C'est un cépage issu d'un croisement intraspécifique entre le listan et le chardonnay, obtenu par Paul Truel en 1958. Il donne un vin fin, aromatique, de couleur jaune clair, avec des degrés alcooliques parfois élevés au détriment de l'acidité, et reste assez sensible à l'oxydation. Arômes d'agrumes, amande, beurre frais, fleurs blanches, fruits séchés, paille fraîche, pomme, vanille,...
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Chasan

Chasselas

C'est un très ancien cépage, connu dans le monde entier aussi bien pour la production de raisins de table que pour la vinification. D'après des analyses génétiques réalisées en Suisse en 2009, il serait originaire de la Suisse (canton de Vaud plus précisément), mais il semble qu'il sera difficile d'identifier ses parents probablement aujourd'hui disparus. C'est dans ce même Valais qu'il est connu sous le terme "fendant" en raison de ses grains fragiles qui s'ouvrent à la pression. En France, c'est l'AOP Chasselas de Moissac qui est sa déclinaison la plus renommée. Le Chasselas présente de très nombreuses mutations très souvent naturelles, par exemple le cioutat au feuillage persillé ou palmatiséqué, la variété blanche muscatée ou encore le chasselas rosé. Il fait partie de l'encépagement des appellations Alsace, Crépy, Seyssel effervescent, Vin de Savoie, Marignan, Ripaille, Pouilly-sur-Loire,… Il donne un vin agréable à boire jeune, généralement peu alcoolique et faiblement acide. Arômes : aubépine, citron mûr, menthe, noisette,...
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (2)
Chasselas

Chasselas Rosé

Cette variété est la mutation rose du chasselas blanc dont il possède les mêmes caractéristiques générales, avec une aire de production plus développée (Alsace, grand sud-ouest, Provence, Corse,…).
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Chasselas Rosé

Chatus

Sur le plan purement onomastique, on peut noter que la commune de Verclause (Drôme) a un lieu-dit du nom de Chatus sans que nous soyons sûrs qu'il s'agisse de l'origine. Avant la crise phylloxérique, ce cépage était cultivé "en grand" dans la région d'Aubenas (Ardèche) ainsi que dans le nord de la Drôme, au sud et à l'est des vignobles de l'Ermitage. A cette même époque, il était également connu dans le nord-ouest de l'Isère (canton d'Heyrieux), en Savoie et dans le canton de Givors (Rhône). Dans la région de Beauséjour (Drôme), il était cultivé en mélange avec des cépages renommés comme, entre autres, la mondeuse noire et la douce noire (corbeau). Le chatus donne un vin riche en couleur, tannique, un peu acide, solide, dur, âpre, s'améliorant en vieillissant. Il évolue avec le temps d'une couleur violacée vers un rouge sombre, avec une robe soutenue et une grande brillance. Toute son ampleur se découvre entre 5 et 10 ans, l'idéal étant d'ouvrir la bouteille un minimum de 5 heures avant de le boire. Dans l'Ardèche, il est associé à la syrah et permet de produire des vins d'excellente qualité à à bon potentiel de garde. Arômes de café, cannelle, eau de vie de prune, figue sèche, fruits confits, grenade presque mûre, griotte, mûre, nèfle, pâte de coing, poivre blanc, pruneau, réglisse, tabac, vanille,...

Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Chatus

Chenin

Très certainement originaire de l'Anjou, c'est un cépage qu'on peut rencontrer également en Afrique du sud, en Australie, en Argentine, au Chili, aux Etats-Unis (Californie) ou en Nouvelle Zélande. Des analyses génétiques ont permis de découvrir qu'il est parent avec plusieurs cépages, dont le colombage. Dans sa version tranquille, le chenin donne un vin très fruité avec beaucoup de bouquet, élégant, présentant toujours une bonne acidité, généralement assez vif, nerveux, pouvant se garder très longtemps. Il sert en général à produire des vins moelleux (voir les appellations Anjou, Bonnezeaux, Chinon, Coteaux d'Ancenis, Coteaux de l'Aubance, Coteaux de Saumur, Coteaux du Layon, Coteaux du Loir, Coteaux du Vendômois, Jasnières, Quarts de Chaume, Savennières, …), mais également à la production de nombreux vins effervescents (voir les appellations Anjou, Crémant de Loire, Montlouis sur Loire, Saumur, Touraine, Vouvray,...). Arômes d'abricot sec, acacia, amande amère, amande grillée, ananas, aubépine, banane, bergamote, brioche, cacao, camomille, cannelle, chèvrefeuille, citron, coing, compote de poire, confiture de coing ou d'abricot, date confite, écorce d'agrumes, épices, figue sèche, foin coupé, fruits confits, genêt, giroflée, mangue, menthe, miel, minéral, muscat, noisette, noix, pamplemousse pâte de coing, pêche blanche, poire blanche, pomme, raisin de Corinthe, réglisse, rose, thé, tilleul, truffe blanche, verveine,...
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Chenin

Cinsault

Cépage méridional dont l'origine semble être la Provence, il a gagné la vallée du Rhône, le Languedoc-Roussillon et même l'Afrique du nord (Algérie). Des analyses génétiques ont permis de découvrir qu'il est parent avec le rivairenc ou aspiran. En Afrique du Sud, il a été croisé avec le pinot noir pour donner un hybride très cultivé : le pinotage. Le cinsault fait partie de l'encépagement des appellations Châteauneuf du Pape, Côtes du Rhône, Côtes de Provence, Languedoc,… Il donne un vin généralement peu alcoolique, déficitaire en acidité et en couleur permettant des assemblages à boire rapidement. En coteaux, on obtient des vins d'une belle couleur rouge, souples, fruités, avec un parfum agréable. Arômes d'amande, fleur de tilleul, framboise, noisette,…
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Cinsault

Clairette

C'est un cépage typiquement méridional. Il est depuis fort longtemps cultivé à Adissan (Hérault) où il servait à produire l'appellation Clairette d'Adissan, aujourd'hui connue sous le nom de Clairette du Languedoc. La Clairette blanche est vinifiée seule pour les appellations Clairette du Languedoc, Clairette de Bellegarde et Coteaux de Die et associée au muscat à petits grains blancs pour la Clairette de Die. Elle fait également partie de l'encépagement des vins Châteauneuf du Pape, Côtes du Rhône, Côtes de Provence, Cassis, Bandol, Bellet, Coteaux d'Aix-en-Provence, Les Baux de Provence, Palette et Ventoux. Le cépage clairette donne un vin très alcoolique, frais, peu bouqueté avec en général peu d'acidité. Il faut le boire dans l'année sinon il "madérise" assez rapidement prenant une couleur jaune à jaune brun, associée à une certaine amertume. Arômes de pomme, fenouil, tilleul,…

Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Clairette

Clairette rose

C'est une variété de la clairette, également nommée blanquette rose. Très peu cultivée en France (moins de 400 hectares), elle possède les même caractéristiques générales que la clairette.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Clairette rose

Corbeau (Douce noire)

Avant la crise phylloxérique, on rencontrait la Douce noire dans une région comprise entre la Vallée de la Saône et celle de l'Isère, sur les rives du Rhône depuis sa sortie de Suisse jusqu'à la jonction avec l'Isère. En Savoie, elle représentait une surface très importante et était très souvent associée au persan et à la mondeuse noire afin d'en atténuer l'acidité et d'assouplir leurs tanins. On la rencontrait également en Côte d'or, dans l'Yonne, en Charentes, en Dordogne, en Lot et Garonne. Aujourd'hui, elle n'est quasiment plus multipliée même si elle est inscrite depuis 2008 au Catalogue officiel des variétés de vigne sous le nom de corbeau. La douce noire a été longtemps confondue avec le dolcetto nero italien. Ce cépage donne un vin souple, vif, aux tanins harmonieux, peu alcoolique, idéal pour produire un vin primeur. Fait partie de l'encépagement des Vins des Allobroges. Arômes de fruits rouges, sureau, violette,...
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (1)
Corbeau (Douce noire)

Dureza

Ce cépage est donné comme étant originaire du nord du département de l'Ardèche, mais on a trouvé toutefois une grande ressemblance avec le duras de la région de Gaillac (Tarn). Des analyses ADN ont aussi mis en évidence que la syrah a comme parents la mondeuse blanche (mère) et la dureza (père). Des chercheurs italiens et suisses émettent également l'hypothèse que, d'une part, la dureza (aujourd'hui en voie de disparition) est un frère ou une soeur du cépage italien teroldego et, d'autre part, que le pinot noir serait un grand parent. La dureza donne un vin très commun et très coloré.

Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Dureza

Durif

Le durif serait originaire de Tullins en Isère, puis multiplié dans un premier temps dans la vallée de l'Isère jusqu'à Romans dans la Drôme. Il est issu du croisement spontané entre la syrah et le peloursin. Dans les années 1960, on l'a très souvent rencontré en mélange avec la syrah, du fait qu'à cette époque le durif était produit plus régulièrement. Le durif fait partie de l'encépagement de l'appellation Palette. On le rencontre également aux Etats-Unis (Californie), en Australie, en Nouvelle Zélande, en Afrique du sud, en Israël, au Mexique, en Argentine, au Brésil, ... En France, il reste peu multiplié. Il donne un vin rouge foncé presque noir, tannique et présentant dans la plupart des cas une bonne acidité, astringent au début, riche en alcool. Comme c'est le cas aux Etats-Unis, il n'est pratiquement jamais vinifié seul mais très souvent associé à un ou plusieurs autres cépages. Arômes de cassis, cerise noire, chocolat noir, clou de girofle, groseille, mûre, noix muscade, poivre, prune rouge,...

Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Durif

Etraire de la Dui

Ce cépage serait originaire de la vallée de l'Isère ; on l'aurait en effet découvert au Mas de l'Aduï à Saint-Ismier. On peut lui trouver une certaine ressemblance avec le persan, d'où son surnom de gros persan. Aujourd'hui sa multiplication en pépinières est très faible. L'étraire fait partie de l'encépagement des appellations Vin de Savoie, où il est cultivé de manière confidentielle. Il donne un vin tannique, rouge sombre aux reflets violacés, corsé, un peu astringent à ses débuts mais gagnant à vieillir, bouqueté avec une saveur aux notes herbacées. Arômes de café, cassis, clous de girofle, fruits à noyaux (cerises mûres, griottes...), groseilles, mine de crayon, poivre,...
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (2)
Etraire de la Dui

Feunate

Très ancien cépage de la Vallée de la Drôme et plus particulièrement du Diois . Aujourd'hui, il n'est plus présent dans le vignoble même s'il reste autorisé dans ce département. D'après des études menées à l'INRA de Montpellier, il est issu d'un croisement intraspécifique naturel entre le paugayen noir et le plant de Mavault (lui-même croisement entre le gouais blanc et le trousseau noir). Le (ou la) feunate donne un vin très coloré, astringent, peu alcoolique avec très souvent une bonne acidité.

Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Feunate

Folle blanche

Elle servait à la production de l'Armagnac et du Cognac, laissant aujourd'hui quelque peu sa place à l'ugni blanc. D'après des analyses génétiques, la Folle blanche aurait comme ascendant le gouais blanc. La folle blanche fait partie de l'encépagement de l'appellation Gros Plant du Pays Nantais. Donne un vin acide, brillant, peu alcoolique, au goût neutre. Les eaux de vie de ce cépage sont très fines, agréables à sentir et à boire, avec bien souvent un parfum et un bouquet exquis.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Folle blanche

Furmint

Cépage très ancien, certainement d'origine italienne, apporté en Hongrie vers 1250. Il fut introduit en France dès le début du 19ème siècle. Il reste très confidentiel depuis l'invasion phylloxérique en particulier dans les départements de l'Hérault, l'Aude et le Gard. En Hongrie, il sert à produire le fameux Tokay ou Hegy-Allya en assemblage avec le cépage harslevelü. On rencontre également le Furmint en Slovaquie, en Roumanie, en Moldavie, en Croatie, en Slovénie, en Macédoine, en Autriche, en Afrique du sud, en Argentine, vinifié aussi bien en liquoreux qu'en sec. D'après des analyses génétiques, il est un descendant probable du gouais blanc. Le furmint fait partie de l'encépagement Palette. En Hongrie et en Slovaquie, il produit le fameux Tokay - tokaj ou tokaji - doux, moelleux ou liquoreux ne dépassant pas très souvent cinq à six degrés de richesse en alcool, le summum et le plus cher étant l'essencia avec 8 puttonyos. Deux autres cépages entrent dans cette production, le harslevelü et le muscat à petits grains, le furmint étant toutefois utilisé en très grande proportion. Vinifié en sec, il donne un vin blanc riche en alcool, d'une grande finesse et très parfumé. Arômes de saveur métallique, avec des notes de poire, zeste de citron vert. En vieillissant, cannelle quelquefois, chocolat, épices, fumée, tabac, thé, ... Pour les vins doux, moelleux ou liquoreux : abricot, massepain, orange sanguine, sucre d'orge.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Furmint

Gamaret

Issu du croisement intraspécifique entre le gamay et le reichensteiner obtenu en 1970 par André Jacquinet de la Station fédérale de recherches agronomiques Agroscope de Changins-Wadenswil (Suisse). De ce même croisement est né également le cépage garanoir. Le gamaret donne un vin d'une belle couleur rubis foncé, fin, structuré et équilibré avec des tanins souples, légèrement épicé, riche en anthocyanes et autres polyphénols et apte au vieillissement. Arômes de cacao, cassis, épices, figue, framboise, mûre, prune mûre, réglisse, violette.
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (1)
Gamaret

Gamay

Cépage typiquement bourguignon. D'après des analyses génétiques, il est issu d'un croisement naturel entre le gouais et le pinot. Le gamay fait partie de l'encépagement des appellations Bourgogne, Bourgogne Passe-Tout-Grains, Crémant de Bourgogne, Mâcon, Mâcon supérieur, Beaujolais, Beaujolais supérieur, Beaujolais-Villages, crus du Beaujolais, Anjou, Touraine, Rosé de Loire, Coteaux du Loir, Coteaux du Giennois, Valençay, Châteaumeillant, Coteaux d'Ancenis, Vins du Thouarsais, Côtes d'Auvergne, Saint-Pourçain, Côtes du Forez, Côte Roannaise, Vins de Savoie, Châtillon en Diois, Bugey, Gaillac, Côtes du Marmandais, Lavilledieu, Estaing, Entraygues-Le Fel, Rosé des Riceys, Côtes de Toul, Luberon et de nombreux Vins de Pays. Il donne un vin d'un beau rouge vif, intense, limpide et brillant. Il est revêtu de pourpre, de carmin, de cerise, de vermillon ou décline toutes les nuances du rubis. Il peut aussi être grenat mais jamais très foncé. Il se pare souvent de reflets violets. Arômes d'ambre gris, banane mûre, bonbon anglais, cacao, cassis, cerise bien mûre, épices, fraise, fraise confiturée, framboise, groseille, iris, jasmin, myrtille, mûre sauvage, notes minérales, notes poivrées, pivoine, pomme, pruneau, réséda, rose, rose fanée, truffe, violette.
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (11)
Gamay

Gamay de Bouze

C'est une mutation observée par Caumartin en 1823 sur une souche de gamay noir à jus blanc. Comme les autres gamays teinturiers, le Gamay de Bouze a servi à une époque à colorer les vins manquant de couleur. Il fait partie de l'encépagement des appellations Coteaux d'Ancenis et Touraine. Donne un vin de qualité moyenne, inférieur à celui produit par le gamay de Chaudenay et moins coloré que celui du gamay Fréaux.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Gamay de Bouze

Gamay de Chaudenay

C'est une mutation observée par J.-M. Bidault de Chaudenay - Saône et Loire - en 1832 sur une souche de gamay de Bouze. Comme les autres gamays teinturiers, il a également servi à une époque à colorer les vins manquant de couleur. Il fait partie de l'encépagement des appellations Coteaux d'Ancenis et Touraine. Donne un vin moins coloré que celui produit par le gamay Fréaux avec toutefois de meilleures qualités.
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (1)
Gamay de Chaudenay

Gamay Fréaux

Mutation observée par Antoine Fréaux en 1841 à Couchey en Côte d'or sur une souche de gamay de Bouze. Comme les autres Gamays teinturiers, le Gamay Fréaux a servi à une époque à colorer les vins manquant de couleur. Il donne un vin peu alcoolique, plus coloré que les gamays de Bouze et de Chaudenay, acide, tannique, de qualité très moyenne.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Gamay Fréaux

Gewurztraminer

Il s'agit d'une mutation rose et aromatique du savagnin blanc. Le Gewurztraminer, très connu en Alsace et en Moselle, est cultivé dans de nombreux autres pays. Il fait partie de l'encépagement de l'appellation Vins d'Alsace. Vinifié seul, il est vendu sous son nom. Sert à la production de vins moelleux au parfum puissant, très typés, secs (mais la sélection de grains nobles ou les vendanges tardives conservent du sucre résiduel), avec une acidité souvent moyenne et pouvant se conserver plusieurs années. Arômes d'abricot, cannelle, caramel, cuir, épices, fruits confits, fruits exotiques, fruit de la passion, fruits secs, gardena, genêt, géranium, litchi, mangue, miel, notes torréfiées, pain d'épices, pamplemousse, pâtisserie, peau d'agrumes, pêche jaune, pivoine, poivre, pralin, réglisse, rose,...
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Gewurztraminer

Grenache

Cépage très certainement d'origine espagnole . En situation favorable - terrain sec et caillouteux - le vin obtenu est corsé, capiteux, d'une belle couleur rouge mordorée. Le vin issu de Grenache noir pur vieillit vite, sa couleur s'oxyde et tend vers le rancio. Pour obtenir de bons vins de garde, il faut l'assembler avec d'autres cépages. Le grenache fait partie de l'encépagement des appellations Châteauneuf du Pape, Côtes du Rhône, Tavel, Côtes de Provence, Languedoc, Banyuls, Maury, Rivesaltes, Grand Roussillon, Rasteau,... Arômes de banane - remarqué avec un vin issu de macération carbonique -, brûlé, cacao, café, cassis, épices, figue mûre, foin, framboise, fruits à noyaux bien mûrs (griotte, pruneau...), fruits cuits, fruits secs, fumée, goudron, poivre, rancio, réglisse noire, sucre brûlé, vieux bois,…
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Grenache

Grenache blanc

C'est une variété du Grenache, comme le grenache gris. Il fait partie de l'encépagement des appellations Châteauneuf du Pape, Côtes du Rhône, Tavel, Côtes de Provence, Languedoc, Banyuls, Maury, Rivesaltes, Grand Roussillon, Rasteau,... Arômes de narcisse, fleur de troène.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Grenache blanc

Grenache gris

C'est une variété du Grenache, comme le grenache blanc. Cultivé principalement dans les Pyrénées-Orientales et dans l'Aude, il fait partie de l'encépagement des appellations coteaux varois en Provence, Rasteau, Banyuls, Collioure, Maury et Rivesaltes. Il entre également dans la composition des vins gris de Listel. Lorsqu'il est issu de vieilles vignes, il fait preuve d'une grande minéralité, avec des arômes d'amande amère, de caramel brûlé, de fenouil et d'abricot sec.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Grenache gris

Gringet

C'est un cépage ancien, originaire de la Vallée de l'Arve en Haute-Savoie. Il peut évoquer le savagnin ou le traminer , sans en avoir les liens de parenté. Le gringet fait partie de l'encépagement des appellations Vin de Savoie (crus) et Vin de Savoie-Ayze. Il donne un vin léger et vif et sert le plus souvent à la production de vins effervescents, pétillants ou mousseux. Arômes d'épices, glycine, notes florales.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Gringet

Jacquère

Cépage très certainement originaire de la Savoie et descendant du gouais blanc. Il affectionne tout particulièrement les terres argilo-calcaires aux éboulis caillouteux. Il fait partie de l'encépagement des appellations Vins de Savoie et Bugey. La jacquère donne un vin pâle, léger - discrètement floral -, vif, acide mais avec une fraîcheur agréable, souvent perlant et destiné à être consommé jeune.
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (14)
Jacquère

Joubertin

Cépage très probablement originaire du département de l'Isère. On peut encore le rencontrer en Savoie, et il est connu également en Argentine ou en Hongrie. D'après des analyses génétiques effectuées à Montpellier (Hérault), il est issu d'un croisement intraspécifique naturel entre le peloursin et le persan. Le joubertin fait partie de l'encépagement de l'appellation Vin de Savoie pour le département de l'Isère uniquement. Il donne un vin corsé, neutre, présentant très souvent une bonne acidité. Il a très longtemps été associé à d'autres cépages, leur apportant couleur et équilibre.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Joubertin

Landal

Il est issu du croisement intraspécifique entre le 5455 Seibel et le 8216 Seibel obtenu par Pierre Landot au début du xxème siècle. Cet hybride producteur direct a été très peu cultivé en France. Aux Etats-Unis, il a servi à produire des vins blancs. Le landal donne un vin d'une très belle couleur, alcoolique, avec une saveur framboisée.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Landal

Marsanne

La marsanne serait originaire de la région de Montélimar dans le département de la Drôme. Depuis fort longtemps, on la rencontre également dans la région de Saint-Péray en Ardèche et de Tain-l'Hermitage dans la Drôme. Elle est dans la plupart des cas associée à la roussanne. Vinifiée seule, son vin est plus léger que cette dernière, peu acide avec moins de bouquet et de finesse, au vieillissement capricieux et décevant. Son potentiel aromatique est cependant supérieur au grenache blanc mais trop faible pour typer un assemblage. En revanche, elle donne d'excellents vins effervescents dont le plus connu est le Saint-Péray. La Marsanne fait partie de l'encépagement des appellations Saint-Péray, Hermitage, Crozes-Hermitage, Saint-Joseph, Côtes du Rhône, Corbières, Cassis,... Arômes d'abricot séché, acacia, cire d'abeille, chèvrefeuille, coing, épices, fruits secs (amande, noisette et noix), jasmin, litchis frais, miel d'acacia, notes d'agrumes, pêche blanche, petits fruits des bois, pomme cuite, réglisse, truffe,...

Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (1)
Marsanne

Mècle

Cépage très présent autrefois en Isère (région de Bourgoin), il fait aujourd'hui l'objet d'une culture confidentielle. La mècle donne un vin solide, riche en couleur et en tannins, un peu "raide" au début, mais avec beaucoup de plénitude.
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (1)
Mècle

Melon

C'est un vieux cépage bourguignon. D'après des analyses génétiques, il est issu d'un croisement naturel entre le gouais et le pinot. Il est également appelé muscadet. Le melon fait partie de l'encépagement des vins Muscadet, Muscadet-Sèvre et Maine, Muscadet-Coteaux de la Loire, Muscadet-Côtes de Grandlieu ainsi que les vins Bourgogne ordinaire et Bourgogne Grand ordinaire. Il donne un vin blanc équilibré, frais, léger, agréable, plus ou moins acide aux arômes discrets, souvent consommé en primeur ou sur lies. Dans ce dernier cas, il doit rester tout l'hiver sur ses lies jusqu'au moment de sa mise en bouteilles, avant le 15 février suivant la récolte, assurant au vin une teinte très pâle ainsi qu'un bouquet et une souplesse très appréciés des amateurs. Arômes d'amande verte, citron, citronnelle, coing, épices, iode, mûre, notes anisées, notes miellées, notes musquées, pamplemousse, pivoine, pomme golden jeune, reine-claude,…
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Melon

Merlot

Cépage originaire de la région bordelaise, il est issu du croisement entre la magdeleine noire des Charentes et le cabernet franc. Il est également le demi-frère du côt (ou malbec) mais n'est pas la forme noire du merlot blanc. Le merlot fait partie de l'encépagement rouge de la plupart des Vins de Bordeaux, Bergerac, Pécharmant, Côtes de Duras, Buzet, Côtes du Marmandais, Brulhois, Malepère, Cahors, Pineau des Charentes, ... et de nombreux Vins de Pays du sud de la France. Son mélange avec le moût de cabernet franc assure au vin plus de légèreté, de délicatesse et de moelleux et le dispose en outre à acquérir plus rapidement toutes les propriétés que doit être son partage. Le merlot noir possède une intensité colorante de deux fois supérieure à celle du cinsault. Sensible à l'oxydation, il faut lui éviter un contact trop répété avec l'air : il est à consommer rapidement. Arômes de cerise, cuir, épices, fraise confiturée, mûre sauvage, notes animales (gibier), prune, notes de prunelle, pruneau, réglisse, sous-bois, truffe, violette,…
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Merlot

Meunier

Cépage très présent dans le vignoble champenois, il est issu d'une mutation cotonneuse du pinot noir. Le meunier fait partie de l'encépagement des appellations Champagne, Moselle, Côtes de Toul, Touraine, Touraine-Noble Joué et Orléans. Donne un vin tendre, manquant quelquefois de couleur, moins fin et moins alcoolique que celui du pinot noir, sensible à l'oxydation - ce qui est également le cas pour le moût - moyennement acide et évoluant très rapidement. Arômes de banane, framboise, pomme reinette.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Meunier

Molette

Cépage autochtone de la Savoie, il serait issu d'un croisement intraspécifique naturel entre le gouais et le gringet. Il ne faut pas le confondre avec la jacquère qui porte également le synonyme "molette de Montmélian". La molette fait partie de l'encépagement des appellations Vins de Savoie, Seyssel et Bugey. Vinifiée seule, elle donne un vin commun, peu aromatique, clair, riche en alcool, présentant assez souvent une bonne acidité, au goût herbacée. Elle est le plus souvent associée à l'altesse pour produire le Seyssel mousseux.
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (2)
Molette

Mollard

C'est un très ancien cépage qui trouve son origine dans les Hautes-Alpes. On peut encore le rencontrer dans la haute vallée de la Durance, le Gapençais et l' Embrunais et il serait un descendant du gouais. En Espagne et au Portugal, on cultive un cépage du même nom sans pouvoir affirmer qu'il existe un lien de parenté. Le mollard donne un vin frais, léger, agréable, d'une belle couleur grenat, moyennement alcoolique, avec très souvent une bonne acidité, agréable à boire et pouvant se garder quelques années. Arômes d'épices( poivre le plus souvent mais aussi vanille), fruits rouges bien mûrs (griottes, prune), goudron, pain grillé.

Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Mollard

Mondeuse

Cultivée depuis très longtemps en Savoie, ce n'est pas la forme noire de la mondeuse blanche. Des études montrent qu'elle est issue d'un croisement intraspécifique naturel entre le tressot et la mondeuse blanche. Des recherches génétiques récentes présentent plusieurs hypothèses qui, toutes, confirment son lien étroit de parenté avec la syrah (la mondeuse noire est parfois appelée "grosse syrah"). La mondeuse fait partie de l'encépagement des appellations Vins de Savoie et Bugey. Donne un vin solide, tannique, coloré, ayant de la mâche, très typé, aromatique, moyennement riche en alcool, possédant généralement une bonne acidité, âpre au début et apte au vieillissement. Arômes de cassis, cerise noire, épices, figue, fraise, framboise, griotte, iris, poivre, pruneau, prune noire, truffe, violette,...
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (8)
Mondeuse

Mondeuse blanche

Cultivée depuis très longtemps en Savoie, elle n'est pas la forme blanche de la la mondeuse noire. Elle est la mère de la syrah, le père en étant la dureza. Elle fait partie de l'encépagement des appellations Vin de Savoie et Bugey. La mondeuse blanche donne un vin de qualité, de longue conservation, assez riche en alcool et présentant assez souvent une bonne acidité.
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (2)
Mondeuse blanche

Mornen

C'est un cépage que l'on rencontrait autrefois en Savoie ainsi que dans la région limitrophe des départements du Rhône et de la Loire. Il y était très souvent associé au chasselas et à la rousse, cette dernière étant un cépage typique de la Vallée du Gier et totalement inconnu des autres régions viticoles. Aujourd'hui, le mornen fait l'objet d'une culture très confidentielle. Il donne un vin commun, assez coloré et peu alcoolique.

Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Mornen

Müller-Thurgau

Cépage issu d'un croisement obtenu en Suisse en 1882 par le Professeur Hermann Müller-Thurgau (1850-1927). En 1998, une équipe de chercheurs autrichiens a découvert en procédant à des analyses de génétique moléculaire, que le croisement original n'est pas riesling x sylvaner comme traditionnellement admis, mais riesling x madeleine royale. Son cycle phénologique court fait qu'il est adapté particulièrement aux zones septentrionales. Le Müller-Thurgau est cultivé sur plus de 41 000 hectares dans le monde, et c'est en Allemagne où il est le plus répandu. En Suisse, il reste le principal cépage blanc et il fait partie de l'encépagement de l'appellation Moselle. Le Müller-Thurgau donne un vin aromatique, assez riche en alcool, avec une faible acidité, souvent lourd, manquant parfois de finesse avec un parfum particulier rappelant un peu le muscat. A consommer jeune. En Suisse où il est très apprécié, on en fait du jus de raisin.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Müller-Thurgau

Muscat à petits grains

Très vraisemblablement d'origine grecque, ce cépage est cultivé depuis la plus haute antiquité et est connu dans le monde entier. Cultivé dans de nombreuses régions viticoles du sud de la France, il sert à l'élaboration de nombreux vins doux naturels tels que le Muscat de Frontignan, de Lunel, d'Alsace, de Rivesaltes, de Mireval, de Beaumes-de-Venise, de Saint-Jean de Minervois; mais aussi les Banyuls, Grand Roussillon, Maury et Rivesaltes. En association avec la clairette, il produit la Clairette de Die (Drôme). Arômes de cire d'abeille, fleurs de citronnier, miel, rose, tilleul.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Muscat à petits grains

Muscat à petits grains Rosé

C'est la mutation rosé du muscat à petits grains blancs dont il possède les mêmes caractéristiques générales. En France, il n'est autorisé que dans les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Muscat à petits grains Rosé

Muscat à petits grains Rouge

C'est une variété rare, issue d'une variation du muscat à petits grains blancs. Donnant beaucoup de jus, avec toujours un bon équilibre acidité/sucre, il se vinifie en doux comme en sec.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Muscat à petits grains Rouge

Muscat Cendré

Il est issu d'un croisement entre le pinot gris et le muscat Ottonel obtenu par André Bronner en 1973. Le muscat cendré donne un vin puissant, corsé et légèrement aromatique.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Muscat Cendré

Muscat de Hambourg

La culture de cette variété est très ancienne. D'après de récentes analyses génétiques, le Muscat de Hambourg est issu du croisement entre le muscat d'Alexandrie et le frankenthal. Il supporte moyennement bien le transport mais présente une bonne aptitude à la conservation. On le trouve sur les marchés sous l'appellation d'origine contrôlée Muscat du Ventoux.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Muscat de Hambourg

Muscat d’Alexandrie

Il serait un croisement intraspécifique entre le muscat à petits grains blancs et l'heptakilo. Il fait partie de l'encépagement des appellations Banyuls, Banyuls Grand cru, Grand Roussillon, Maury, Muscat de Rivesaltes, Rivesaltes et donne des vins doux naturels aux arômes puissants, élégants et floraux. C'est également un excellent raisin de table. En Espagne (Andalousie), on prépare un raisin passerillé qui porte à Malaga le nom de moscatel gorron. Arômes d'agrumes, floraux, figues sèches, fruits frais et exotiques, fruits secs, miel, orange confite.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Muscat d’Alexandrie

Persan

On ne connait pas son origine exacte mais son point de départ semblerait être Saint-Jean de Maurienne en Savoie. Il fut longtemps le cépage dominant dans toute la vallée de l'Arc jusqu'à sa jonction avec l'Isère, voire jusqu'aux limites du département de la Drôme. On peut encore le rencontrer dans la Vallée du Grésivaudan jusqu'en Savoie. Ce cépage ressemble beaucoup à l'étraire de la Dui. Le persan fait partie de l'encépagement des appellations Vin de Savoie ainsi que des Vins de Pays de cette même région. Il donne un vin de qualité, bouqueté, tannique, coloré, riche en alcool, un peu dur dans sa jeunesse mais très apte à vieillir (12 à 15 ans pour atteindre sa plénitude). Arômes de framboise, violette,…
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (5)
Persan

Pinot Blanc

C'est une mutation du pinot noir. Un second pinot blanc qui proviendrait du pinot gris aurait été sélectionné par Christian Oberlin et multiplié essentiellement en Alsace. Le pinot blanc fait partie de l'encépagement des appellations alsaciennes et champenoises,. Il donne des vins agréables, légèrement corsés, avec généralement une acidité moyenne.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Pinot Blanc

Pinot gris

Cépage très probablement d'origine bourguignonne. C'est la forme grise du pinot noir ; il est à noter que son caractère gris n'est pas lié à son code génétique tout entier mais seulement à celui de son tissu cellulaire muté à la périphérie des raisins et donc seule la multiplication végétative peut propager ce caractère gris. Le pinot gris est essentiellement cultivé en Pays de Loire et en Alsace où il donne des vins de grande qualité, très fins, particulièrement ceux issus de vendanges tardives ou de sélection de grains nobles : le pinot gris se prête bien à une surmaturation des raisins sur souches. Arômes d'abricot, ambre, beurre frais, bois fumé, cacao, cannelle, cendres, champignon, chanterelles, chèvrefeuille, cire d'abeille, froment, fruits blancs, fruit de la passion, genêt, humus, noisette fraîche, note miellée, paille mouillée, pamplemousse, sarments en train de se consumer, sous-bois, vanille,...
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (6)
Pinot gris

Pinot noir

Cépage certainement d'origine bourguignonne. Depuis peu, des chercheurs italiens et suisses émettent l'hypothèse que le Pinot noir est un arrière grand-parent de la syrah. Le pinot noir fait la réputation de nombreuses appellations bourguignonnes, champenoises ou de l'Orléanais. Il produit un vin de belle couleur, possédant un bouquet très agréable, qui reste longtemps en bouche et se conserve parfois très longtemps selon les crus. Arômes d'aubépine, banane, bruyère, cacao, café, cannelle, cassis, cèpe, cerise, champignon, chocolat, coing, croûte de pain frais, cuir, datte, épices, figue, fougère, fraise, fraise confiturée, framboise, fruit confit, fruit cuit, fruit mûr, girofle, griotte, groseille, humus, jasmin, menthe, myrtille, mousse, mûre, musc, notes animales, noyau de cerise, oeillet, pain d'épice, pêche cuite, pistache, pivoine, poivre, poivron, prune, prune mûre, poivre, pruneau, raisin mûr, réglisse, réséda, résine de pin, ronce, rose, rose fanée, sous bois, sureau, terre mouillée, truffe, vanille, venaison, violette,...
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (9)
Pinot noir

Plantet

L'origine du Plantet est imprécise mais il a très certainement comme parents le berlandiéri, voire le jacquez. Ce cépage était avant 1960 le deuxième hybride producteur direct le plus cultivé après le 7053 Seibel (ou chancellor). Le plantet donne un vin de faible qualité, riche en couleur et en alcool, présentant dans la plupart des cas une bonne acidité, aux tanins plutôt discrets mais avec une saveur foxée assez désagréable pour ceux qui n'ont pas l'habitude de boire ce type de vin. Ce goût s'atténue lorsque les raisins sont vendangés très mûrs.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Plantet

Portant

Cépage issu d'un croisement entre le grenache noir et le portugais bleu obtenu en 1958. Du fait de sa maturité précoce, le portan permet d'élaborer des vins primeurs ou à boire rapidement. Il donne un vin fruité, peu tannique, coloré et peu alcoolique.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Portant

Poulsard

C'est un vieux cépage de Franche-Comté, en grande partie cultivé dans le Jura. Des analyses génétiquesont permis de découvrir qu'il est parent avec la rèze. Le poulsard fait partie de l'encépagement des appellations Arbois, L'Etoile, Côtes du Jura et Bugey. Il donne un vin peu coloré, d'une grande finesse, prenant en vieillissant une belle teinte "pelure d'oignon", ayant du feu et un parfum délicat. C'est également un excellent raisin de table se conservant bien. Arômes de petits fruits rouges (groseille, fraise ou framboise), de sous-bois, des impressions carnées parfois fauves, de fumées, de notes minérales,...
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Poulsard

Riesling

Cépage très ancien, originaire vraisemblablement des bords du Rhin, il serait également un descendant du gouais. C'est un grand cépage noble d'Alsace. Vinifié seul, il fait partie de l'encépagement des appellations Alsace ou Vins d'Alsace, Alsace Grand cru. Le riesling donne un vin blanc sec de grande qualité, très aromatique, au bouquet très caractéristique qui se développe intensément en fonction des sols d'où il provient, élégant et se conservant très longtemps. Il produit également d'excellents vins liquoreux provenant de vendanges tardives ou de sélection de grains nobles. Arômes d'abricot, citron, citron confit, chèvrefeuille, citronnelle, épices, fruit confit, fruit de la passion, genêt, menthe, muscat, notes animales lorsque le vin est âgé, notes minérales, pêche jaune, pamplemousse, pomme, boutons de roses, tilleul,...
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Riesling

Robin Noir

Cépage originaire de la vallée du Rhône (Drôme). Le robin noir est sans doute issu d'un croisement entre le chasselas et le gamay. Introduit expérimentalement dans le Valais (Suisse) où il prit le nom de rouge de Diolly, il y fut croisé avec le pinot noir (père) pour donner le diolinoir. Il produit un vin coloré et corsé aux tanins serrés. Arômes de cerise et de fruits noirs.

Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Robin Noir

Romorantin

Introduit en 1519 à l'initiative de François 1er qui le fit venir de Bourgogne pour l'implanter autour de sa résidence de Romorantin en Loir et Cher. On ne le rencontre que dans cette région, et il est ainsi totalement inconnu dans toutes les autres régions viticoles françaises. Il serait issu d'un croisement entre le pinot teinturier et le gouais. Le romorantin donne un vin riche en alcool, fruité, bouqueté, agréable avec une très bonne acidité. Il est le seul cépage permettant de produire l'appellation Cour-Cheverny. Ses vins doivent se faire attendre car ils gagnent en qualité après quelques années de conservation. Arômes d'abricot, agrumes (citron), citronnelle, fleurs blanches (acacia, jasmin, tilleul,...), miel, notes de pierre à fusil, pêche, poire, santal, tourbe, truffe blanche,...

Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Romorantin

Roussanne

Comme la marsanne, la roussanne serait originaire de la région de Montélimar dans le département de la Drôme. On la trouve également depuis fort longtemps dans la région de Tain-l'Hermitage (Drôme) et de Saint-Péray (Ardèche). A ne pas confondre ce cépage avec le rosé du var ou roussanne du Var, aux baies de couleur rose et qui n'est pratiquement plus multiplié. En Savoie, elle prend le nom de bergeron (Chignin). La roussanne est un cépage noble produisant des vins de très grande qualité, fins, de couleur jaune paille, puissants, présentant très souvent une bonne acidité, au bouquet remarquable et vieillissant très bien. Il fait partie de l'encépagement des appellations Hermitage, Vins de Savoie, Crozes-Hermitage, Saint-Péray, Saint-Joseph, Côtes du Rhône, Châteauneuf du Pape, Corbières,... En association avec d'autres cépages blancs, la Roussanne donne un supplément aromatique et une élégance que ces derniers n'auraient pas sans elle. Arômes d'abricot, aubépine, café vert, chèvrefeuille, miel, narcisse discret, racine d'iris,...
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (4)
Roussanne

Roussette d'Ayze

Cépage particulier du vignoble de Haute-Savoie, cultivé dans la Vallée de l'Arve. La roussette d'Ayze fait partie de l'encépagement de l'appellation Vin de Savoie-Ayze. Elle donne un vin de qualité moyenne, peu aromatique et est surtout utilisée pour l'élaboration de vins effervescents.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Roussette d

Sauvignon

C'est un cépage typiquement bordelais. Il fait partie de l'encépagement des appellations Sauternes, Barsac, Loupiac, Sainte-Croix du Mont, Bergerac, Monbazillac, Pouilly fumé, Blanc fumé de Pouilly, Sancerre, Menetou-Salon, Quincy, Reuilly, Valençay, Vin du Haut-Poitou, Saint-Bris, Cassis, Bandol,... Dans le Sauternais, il produit d'excellents vins blancs liquoreux. Dans d'autres régions, il donne un vin blanc sec, très parfumé, élégant, très fin, équilibré, typé, et riche en alcool. Arômes d'abricot, acacia, amande amère, ananas, bois de rose, bourgeon de cassis, buis, cassis, champignon, citron, coing, cuir, épices, fenouil, feuille de cassis, feuille de groseille à maquereau, fleur d'acacia, fleur d'oranger, foin coupé, fougère, fruit de la passion, fruits exotiques, genêt, iris, mangue, menthe fraîche, miel, narcisse, note de fumé, note musquée, orange, paille, pamplemousse, pierre à fusil (Sancerre), poireau cuit, poivron vert, pomme fraîche, silex, sous bois, violette, zeste d'agrume,...
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Sauvignon

Sauvignon gris

C'est une variation à grains roses du sauvignon blandc dont il possède les mêmes caractéristiques. Malgré son appellation, il se présente plutôt sous une robe jaune pâle, avec une grande complexité aromatique. Arômes de pamplemousse, buis, pain grillé, fumé, puis fruits de la passion, litchis, orange et menthol.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Sauvignon gris

Savagnin Blanc

C'est un cépage qui serait originaire d'Italie, plus précisément du Tyrol. Des analyses génétiques ont permis de découvrir qu'il est parent avec plusieurs cépages dont le petit manseng. Le gewurtztraminer est une mutation naturelle rose aromatique du savagnin blanc. Il fait partie de l'encépagement de toutes les appellations du Jura pour la production des fameux vins jaunes. Le Vin d'Alsace-Klevener de Heiligenstein est également obtenu avec le savagnin. Il donne de très grands vins de garde, puissants, capiteux, corsés et présentant dans beaucoup de cas une bonne acidité. Arômes d'amande, cacao, épices, floraux, miel d'acacia, mirabelle, muscatés, noisette, noix, noix verte, poivre blanc, pomme verte,...
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Savagnin Blanc

Séreneze

C'est un très ancien cépage autrefois cultivé dans la région du Grésivaudan et plus généralement dans la Vallée de l'Isère de Grenoble à Tullins sous le nom complet de sérénèze de Voreppe. On pouvait également le rencontrer en Savoie et dans la partie nord de la Drôme. Il a été longtemps confondu - aujourd'hui encore - avec le ciréné de Romans avec lequel il partage de très nombreux synonymes dont sérenèze. Il serait issu d'un croisement intraspécifique naturel entre le gouais blanc et le chatus. Le sérénèze donne un vin léger, fruité, d'une belle couleur vermeille claire, avec un taux d'acidité souvent élevé. C'est un vin de bonne qualité avec un parfum agréable qu'il atteint dès la première année sinon la deuxième ; à boire aussitôt.

Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Séreneze

Servanin

Ancien cépage cultivé autrefois dans le nord de l'Isère et le sud de la Savoie, il a aujourd'hui quasiment disparu du vignoble. A ne pas confondre avec le servagnin (synonymes salvagnin, sauvagnin ou servignier) nom donné en région morgienne (Suisse) à une sélection de pinot noir. Le servanin fait partie de l'encépagement des appellations Vin de Savoie. Il donne un vin de belle couleur, tannique, astringent au début, plus ou moins acide et quelquefois pauvre en alcool.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Servanin

Seyval

Croisement interspécifique entre le 5656 Seibel et le 4986 Seibel (ou rayon d'or) obtenu par la Maison Seyve-Villard anciennement installée à Saint-Vallier (Drôme). On peut le rencontrer aux Etats-Unis, au Canada, au Brésil, en Angleterre, aux Pays bas, en Roumanie et en Suisse. Le seyval donne un vin blanc sec présentant quelquefois une odeur éthérée, vif, légèrement fruité, avec une belle fraîcheur. S'oxydant très rapidement il faut donc le boire assez rapidement. En Angleterre, on l'utilise pour produire des vins mousseux. Arômes d'agrumes, foin, herbe fraîche, kiwi, melon.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Seyval

Sylvaner

Il serait originaire d'Autriche et fait partie de l'encépagement des appellations Alsace. Vinifié seul, le sylvaner est vendu sous son nom. Il donne généralement un vin quelque peu acide et neutre. Arômes d'acacia, notes minérales et végétales.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Sylvaner

Syrah

Son origine est rhodanienne. Grâce à des analyses ADN, une équipe californienne de chercheurs et l' E.N.S.A.-I.N.R.A. de Montpellier ont découvert qu'elle a comme parents la mondeuse blanche (mère) et la dureza (père). On sait également que la syrah est la tante ou l'oncle du teroldego. La syrah fait partie de l'encépagement des appellations Côtes du Rhône, Côte Rôtie, Cornas, Saint-Joseph, Hermitage, Châteauneuf du Pape, Palette, Côtes de Provence, Coteaux d'Aix-en-Provence, Les Baux de Provence, Languedoc, Corbières, Collioure, Côtes du Roussillon, Costières de Nîmes, Banyuls, Maury, Rivesaltes, Gaillac, Fronton,... Elle donne des vins de grande qualité, riches en alcool, de couleur intense, très aromatiques, fins et complexes, tanniques, charpentés et relativement peu acides, aptes au vieillissement. Ce cépage permet également d'élaborer des rosés fruités très agréables à boire. Arômes de banane, cacao, cannelle, cassis, cerise, chocolat amer, cuir, épices (notes poivrées), framboise, framboise mûre évoluant avec le temps vers des notes de poivre, framboise sauvage, fruits cuits (pruneau), mûre, notes animales (cuir et peau), olive, réglisse, sous-bois, tabac blond, truffe, violette,…
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (3)
Syrah

Trousseau

C'est un cépage cultivé depuis très longtemps dans les vignobles de l'arrondissement de Poligny dans le Jura ainsi que dans le Doubs aux environs de Besançon. D'après des analyses génétiques réalisées à Montpellier (Hérault), il est probablement un descendant du savagnin blanc. Le trousseau fait partie de l'encépagement des appellations Arbois, Arbois-Pupillin, Côtes du Jura, Crémant du Jura et Macvin du Jura. Il donne des vins d'une belle couleur pourpre intense, typés, chaleureux, corsés, charpentés et de bonne garde, avec présence d'anthocyanes diglucosides. Le vin de Trousseau gagne à être assemblé avec celui du poulsard, ce dernier apportant de la finesse tandis que le premier améliore la conservation. Arômes d'épices, poivre, poivron vert.
Lien vers le site
Ce cépage n'est pas cultivé actuellement
Trousseau

Velteliner rouge précoce

Cépage probablement originaire du nord de l'Italie. Il est surtout présent en Autriche, en Allemagne, en Suisse, en Hongrie, en Slovaquie,... mais aussi quelque peu en France où il fait partie de l'encépagement des appellations Vin de Savoie. Il donne un vin avec un bouquet particulier, généreux, gras, agréable, riche en alcool, légèrement aromatique avec une tendance à madériser rapidement, présentant généralement une acidité moyenne.
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (1)
Velteliner rouge précoce

Verdesse

Très ancien cépage du département de l'Isère et plus particulièrement des vallées de Grésivaudan et du Drac, elle est parfois appelée étraire blanche à Grenoble. La verdesse fait partie de l'encépagement de l'appellation Vin de Savoie. Elle donne un vin d'excellente qualité, généreux, vif, riche en alcool, avec une saveur particulière bien relevée mais non musquée. Arômes très floraux et végétaux.
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (3)
Verdesse

Viognier

C'est un cépage ancien des vignobles de Condrieu et d'Ampuis. On le retrouve également dans un grand nombre de Vins de Pays du sud de la France où il est vinifié seul dans la plupart des cas. Le viognier fait partie de l'encépagement des appellations Condrieu, Château Grillet - vinifié seul -, Côte rôtie, Côtes du Rhône,... Il produit des vins de grande qualité, gras, souples à la limite de l'onctuosité, d'une très grande finesse, très parfumés, manquant parfois d'une bonne acidité et pouvant présenter quelquefois une légère amertume. A servir frais mais non glacé, en apéritif ou pour accompagner un poisson, des écrevisses à la nage, des quenelles à la Lyonnaise ou avec une viande blanche. Le Viognier peut également servir à l'élaboration de vins moelleux ou effervescents. Arômes d'abricot, boisé, chèvrefeuille, cire, citron vert, coing, épices, fleur d'amandier, fleur d'aubépine, fruits secs, grillé, iris, mangue, miel d'acacia auquel l'âge apporte une touche de musc, minéral, pain d'épices, pêche, tabac, tilleul, violette,…
Lien vers le site
Situer les vignerons cultivant ce cépage sur la carte (6)
Viognier
Retour haut de page
Veuillez patientez svp